jeudi, 08 septembre 2022 16:07

DOCUMENTS : Conseil Paritaire de Surveillance (PER Valmy) du 14/09 à 14h

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Conseil Paritaire de Surveillance (PER Valmy) du 14/09 à 14h

document 1

document 2 

 

QUAND ON PARLE POGNON...

"...à partir d'un certain montant tout le monde écoute." En cette période de morosité boursière, cet aphorisme de Michel Audiard pourrait bien vous concerner, au vu de la réponse que nous a fait parvenir la Direction relativement à la rémunération dite "Sécurité" des contrats"Article 83" et "PERE". Ce n'est pas nouveau, la CGT vous en a déjà parlé il y a quelques mois, mais cette fois-ci c'est écrit rouge sur noir : Sogécap et la CNP, par une "décision commerciale", ont privilégié le rendement du nouveau dispositif, le PERE, au détriment du contrat historique dit "Article 83". Ce dernier est issu de l'Institution de Prévoyance Valmy, après un premier hold-up mémorable.

D'ailleurs, seule la CGT n'avait pas manqué, à l'époque, de mentionner le risque qu'il y avait à transférer notre épargne d'une gestion paritaire aux assureurs et à leurs longues dents. Ce qui appelle deux commentaires. D'abord, si c'est légal ce n'est certainement pas moral, car en pratique cela signifie qu'une partie des revenus qui appartiennent aux uns a été, soit transférée aux autres, soit confisquée par les assureurs, et sur deux ans (2020 et 2021) ça peut représenter une coquette somme si vos actifs sont importants. Ensuite, s'il y a décision commerciale c'est qu'il y a client. Or ce client c'est la Société Générale, qui a signé ces contrats au nom du personnel. C'est pourquoi il est urgent, soit de revenir à la gestion paritaire, soit que la SG remette sur le marché un appel d'offres, auquel ne manqueront pas de répondre des assureurs moins indélicats que ceux qu'elle a choisis.

Lu 152 fois Dernière modification le lundi, 26 septembre 2022 13:49
Connectez-vous pour commenter