mercredi, 22 juin 2022 11:16

"Je ne comprends plus les syndicats" parole de salarié - 22 juin 2022 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

De : Responsable commercial pro >
Envoyé : mercredi 22 juin 2022 00:41
À : CGT Société Générale <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>
Objet : Re: ✅Le point sur ... la négociation IRP Vision 2025 ★ 8 juin 2022

Et bla et bla dans le réseau on se déchire oui on se déchire pour produire de valeur ajoutée qui paiera l'ensemble de la chaîne de décision et administrative...sachez que c'est un combat quotidien qui mêle succès et fort désarroi 

Il est temps de lever les armes et de se battre que faites vous ????

Il est temps de faire la grève et de débrayer pendant quelques semaines qu'attendez vous pour un mouvement social d'ampleur ????
Je ne comprends plus les syndicats 
Lancez le combat 
XXXX

 

De : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Envoyé : mercredi 22 juin 2022 10:44
À : Responsable commercial pro
Objet : RE: ✅Le point sur ... la négociation IRP Vision 2025 ★ 8 juin 2022

Bonjour,

Merci pour votre réaction.

Du terrain jusqu’au conseil d’administration, nous intervenons vigoureusement et sans relâche sur chacune des difficultés que nous rencontrons dans le réseau (et bien sûr, dans les centraux qui ont connu près d’une vingtaine de plans sociaux en 10 ans).

Nous ne faisons pas du blabla et nous nous appuyons sur chaque remontée du terrain pour qu’elle soit prise en compte et corrigée. Nos élus locaux se démènent pour que leurs collègues ne souffrent pas et sans eux, (ou, là où ils ne sont pas représentés) on voit bien la différence. C’est bien notre crainte pour l’avenir : qu’en plus des réorganisations prévues, il n’y ait même plus de représentants dignes de ce nom. Ce serait la porte ouverte pour les directions de faire ce qu’ils veulent, sans contre pouvoir.

Maintenant, que pouvons-nous faire ?
Rien, sans vous et vos collègues. Là où nous sommes représentés et que les collègues sont d’accord, on peut organiser une grève. Par exemple à Chessy, 90 grévistes (toutes activités commerciales confondues) ont marqué le terrain et des négos sont en cours pour prendre en compte leurs demandes.
(Cf : https://www.cgtsocgen.fr/articles/actualites-de-l-entreprise/7915-seine-et-marne-les-agences-bancaires-societe-generale-se-mettent-en-greve-14-avril-2022)

Pourquoi rien n’est prévu au niveau national ?
Dès l’annonce du plan Vision 2025, j’ai écrit (et appelé) les autres syndicats pour que l’on puisse organiser une intersyndicale et peser avec les salariés sur les différents points (sur le projet lui-même et sur les négos qui ont suivi). Cette demande est restée lettre morte et l’intersyndicale a été refusée.
Difficile pour la CGT SG d’appeler seule à la grève …. Sauf si les collègues font comme vous et répondent à nos perches
( cf infos du 21 avril : la grogne : https://www.cgtsocgen.fr/articles/infos-hebdo/7927-les-infos-du-21-avril-2022-risque-zero-la-grogne-aux-urnes
et celle du 2 juin : https://www.cgtsocgen.fr/articles/infos-hebdo/8020-les-infos-du-2-juin-2022  qui rappelait :

« Dans un tel contexte, le travail syndical va être colossal pour éviter le pire et tenter de revenir à quelque chose de plus réaliste ! Et l’intervention du personnel sera indispensable pour ramener tout ce beau monde sur terre ! »)

Voilà, n’hésitez pas à nous rejoindre pour avancer collectivement, continuer le combat que nous menons déjà et peser sur ce quotidien dont vous souffrez.

Bien cordialement,
Philippe Fournil
Délégué national de la CGT SG

natio60

Informations supplémentaires

  • onesignal: 0
Lu 143 fois
Connectez-vous pour commenter