mercredi, 05 octobre 2022 15:22

Restitution de notre enquête sur la mise en oeuvre du télétravail et du Flex - 5 Octobre 2022 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(29 Votes)

Un oeil sur vos retours - 5 Octobre 2022


Merci à tous ceux qui ont répondu à notre enquête sur la mise en place du télétravail à la SG, au développement du Flex et plus généralement sur les conditions de travail post "période covid".
 
Les nombreuses réponses sont un panel largement représentatif et riche d'enseignements.

L’analyse a porté sur 2620 réponses.

Pour celles et ceux qui voudraient accéder à la restitution détaillée, cliquez sur le lien .
Pour les autres, voici la bande annonce :

 Sur la mise en place du télétravail à la SG, le gain en efficacité par notamment la réduction du temps passé dans les transports est ce que vous avez le plus souligné. 

Suivi par le confort que vous jugez comme meilleur à votre domicile pour la réalisation de vos missions.

Ceci dans un contexte où le programme DÉCLIC, la densité et la promiscuité engendrée, les nuisances sonores, le Flex, l’inadéquation des nouvelles infrastructures, un réseau internet instable, un matériel détérioré, un PROXIM’IT surchargé et une nette baisse de la qualité de la restauration, ...font que vous faites le constat d’un environnement professionnel et d’une QVT particulièrement dégradés.

 Le retour au bureau pour beaucoup d’entre vous est même associé à une forme de souffrance au travail. 

Néanmoins, des inquiétudes apparaissent sur l’inflation du coût de l’énergie et la période hivernale à venir et une forte attente d’une « vraie » subvention télétravail de l’employeur pour y faire face.

À la question de savoir si vous êtes prêts à venir plus souvent travailler sur site,
72% d’entre vous répondent NON.

Sur l’ appréciation du Flex, 40% le notent très défavorablement  .
Enfin 50% jugent insuffisants les moyens alloués par la SG à la qualité de vos conditions de travail.

D’une façon générale, une crainte majeure est exprimée : Le possible retour en arrière avec une réduction voire une suppression du télétravail

Par ailleurs, vous notez que pour un niveau de travail que vous avez réussi à maintenir à un haut niveau qualitatif, il y a encore et clairement le constat d’un manque de reconnaissance exacerbé parfois par un management infantilisant. Vous exprimez une forte attente en termes de respect et de réelle considération face à des situations où vous estimez n’être traités que comme de simples outils de production.

Loin devant toutes les autres problématiques évoquées,  la question des nuisances sonores est LE problème numéro 1 à résoudre. 

 Vous demandez que des actions concrètes et rapides soient mises en place et vous êtes même force de proposition ! 

Quelques exemples concrets :

▶ Insonorisation des locaux, installation de cloisons phoniques pour isoler ou fortement atténuer le bruit ambiant, espaces feutrés qui limitent efficacement la propagation du bruit et mise à disposition de casques isophoniques pour pouvoir s'isoler du bruit ambiant.

▶ Réduction voire suppression des "espaces partagés", qui se révèlent très peu utilisés voire inutiles.

Vous faites également bon nombre de recommandations visant à améliorer le mobilier, les aménagements, le matériel, la connectique mais aussi de celles qui permettraient d’améliorer l’organisation et les conditions de travail au quotidien.

 Bref, plutôt que d’embaucher des consultants à prix d’or, la direction aurait tellement à y gagner (et pas que financièrement) à écouter encore et toujours les salariés en amont, pendant et postérieurement à tout changement. 

 Vous pouvez compter sur nous pour défendre ces propositions dans les différentes instances et réunions avec la direction. 

Le nuage de mots qui résument le plus les attentes que vous avez exprimées :    

 
teletravailnuagedepoint
 
Lu 2281 fois Dernière modification le mercredi, 05 octobre 2022 16:37
Connectez-vous pour commenter