lundi, 03 janvier 2022 13:53

Harcèlement sexuel - les mesures prises par la Direction - Janvier 2022

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Selon la réunion du CSEE des services centraux parisiens de décembre 2021:

"Il propose de reprendre les éléments apportés en CRS des mois de mars et d’avril 2021.

  • Des messages de sensibilisation ont été envoyés aux DRH et aux GRH en 2019, ainsi qu’à l’ensemble des collaborateurs en 2020.
  • Un message de M. SIMON-BARBOUX rappelant l’existence de l’outil d’alerte du Groupe et renvoyant à bilan des alertes sur 2020 a été envoyé le 21 janvier 2021 à l’ensemble des collaborateurs du Groupe.
  • Deux e-learnings obligatoires ont été déployés à destination des salariés français : l’un pour tous les collaborateurs et le second pour les filières RH et les experts.
  • Deux films de sensibilisation Les voix intérieures Ben et Les voix intérieures Elena sont disponibles sur Replay.
  • Un message de communication cosigné de la Directrice des Ressources Humaines du Groupe et du Directeur de la Conformité du Groupe a été adressé le 29 juin 2020 à l’ensemble des collaborateurs afin de rappeler que la Société Générale renforce sa politique de traitement des comportements inappropriés dans l’objectif d’aboutir à la tolérance zéro en matière de comportements inappropriés (le harcèlement moral ou sexuel, les agissements du type sexiste, raciste ou homophobe).

Les situations individuelles ne pourront être discutées dans le cadre des instances en dehors des chiffres globaux communiqués une fois par an en commission CSSCT du CSEC.

La Direction indique être disponible pour toute situation spécifique"

 

Explications:

  • En réponse en commission des réclamations sociales suite à notre interpellation "la culture du viol" du 8 mars 2021
    "La Direction précise que la généralisation de la politique de lutte contre les comportements inappropriés au niveau du Groupe (*) a nécessité la mise en place de campagnes de sensibilisation des collaborateurs et le développement de formations appropriées.
    La Direction rappelle que différents messages de sensibilisation ont été envoyés aux DRH et aux GRH en 2019 et à l’ensemble des collaborateurs en 2020. Un message de Grégoire SIMON-BARBOUX rappelant l’existence de l’outil Groupe d’alerte et renvoyant à un article rappelant le bilan de l’année 2020 sur le droit d’alerte a, par ailleurs, été envoyé le 21 janvier 2021 à l’ensemble des collaborateurs du Groupe.
    La Direction rappelle également que deux e-learnings obligatoires ont été déployés à destination des salariés en France. Le premier, à destination de tous les collaborateurs, a pour thème les fondamentaux et détaille ce qui constitue un comportement inapproprié, et plus particulièrement le harcèlement moral et le harcèlement sexuel. Le second module e-learning est à destination des filières RH et des experts."
    Il y a eu un message co signé avec Caroline GUILLAUMIN (*).
  • A noter que la formation "comportements inappropriés" n'est plus accessibles dans le catalogue, il faut passer par la partie historique (à notre connaissance, c'est la seule concernée).
    Réponse à la réclamation du 31 décembre 2020: "La Direction précise que si cette formation n’est plus accessible via l’onglet de recherche, il est possible de la faire ou de la refaire en y accédant par la liste des formations en cours ou terminées."
  • Nous avons interpellé la Direction sur la réalisation de l'objectif de ces communications.  En effet, celle-ci doit couvrir le sexisme ordinaire également.  Or, elles n'empêchent pas un "Directeur" de dire que "les assistantes télé plus que travaillent lorsqu'elles sont en télétravail.".  Ce propos est reconnu comme étant inapproprié par la Direction  (réclamation n° 22 dans ce compte-rendu)

 

 => On a évolué depuis la réponse "on se borne au tableaux d'afficahges obligatoires".   Merci aux actions de la CGT/SG (qui ne pourrait rien sans vos dossiers)

 

 

Dans les faits, suite à la réponse fournie en CSEE (ci-dessus) en décembre 2021, nous avions interpellé la Direction - "J’avais bien en tête les réponses. Comme je l’ai déjà écrit, vos messages de M. Grégoire SIMON-BARBOUX n’empêchent pas un Directeur de dire que « les assistantes télé plus qu’elles ne travaillent »*, ce qui, d’après la commission des réclamations sociales, relève bien d’un comportement inapproprié. C’est un Directeur du Groupe Société Générale qui dit cela.  Je veux bien que cela doive le couvrir, sauf qu’un directeur n’y arrive pas et n’a pas compris le message.  Après, la jurisprudence, même postérieure aux ordonnances Macron – c’est pour titiller Mme DESLOGE – nous dit qu’à partir du moment où vous avez une situation de harcèlement, vous devez en tirer les conséquences. Du coup, sur chacune des situations de harcèlement que vous avez identifiées, j’aimerais savoir quelle est l’analyse faite par la Direction pour dire que ces messages sont suffisants pour éviter les situations de harcèlement.".  De manière surprenante..., la Direction n'a pas pu nous répondre sur l'analyse de la communication au regard de ce comportement d'un Directeur qualifié par elle d'inapproprié lors de la réunion de janvier 2022.

 

En pratique toujours, nous avions interpellé la Direction en CHSCT (*) sur différents points.  A ce jour, la Direction n'a pas pu/voulu encore de répondre aux élus (la fin de l'instance était en 2019).

 

Quelques infos sur notre site:

(*) Il faut être connecté à notre site internet pour avoir accès

Informations supplémentaires

  • onesignal: 0
Lu 847 fois Dernière modification le mercredi, 02 février 2022 14:28
Connectez-vous pour commenter