mardi, 04 octobre 2022 17:07

NAO : Avoir moins que l'an dernier, c'est possible ? 3 Octobre 2022

Écrit par
Évaluer cet élément
(62 Votes)

Une doudoune et un col roulé ... dans la farine - 3 Octobre 2022


Lors de négociation salariale du 3 Octobre, la direction a remis aux syndicats le texte suivant 
(rappel : il faut être connecté au site avant de cliquer sur le lien pour avoir accès au document PDF)
 
Quelques jours après la grève du 29 septembre, nous avons des taux de grévistes très variables en fonction des régions et des entités :

Globalement, certainement aux alentours de 10% de grévistes, avec des pics notables (70% à Rennes, 32% crc de lyon,  25% DCR d'arras, 18% CDS de Bordeaux, 25% GTPS Lille Rihour, 15% DCR de Grenoble, etc), y compris des collègues du CDN (qui vont être concernés pour la 1ère fois par la NAO). 


Le coup de pied de l’âne. Voilà l’expression qui nous est venue à l’esprit en sortant de la 2e réunion de Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) sur les salaires ce lundi 3 octobre. Alors que la direction générale actuelle est en pleine débandade, que chacun se cherche un point de chute bien au chaud, les uns chez Sanofi, les autres chez Orange, la direction nous a présenté une proposition d’accord sur les salaires que l’on peut qualifier d’irréelle - en étant induglents. Tout le monde avait bien en tête en entamant ces négociations que 1/ l’inflation avait explosé au cours des derniers mois et que 2/ la Société Générale avait réalisé d'excellents résultats au 1er semestre 2022. C’est donc tout naturellement que, après avoir essayé d’embrouiller tout le monde avec des détours et des calculs obscurs, la direction a posé sur la table une enveloppe inférieure à celle de l'an dernier : 

  • 0% d’augmentation pérenne en 2023 
  • 1000€ de « prime de partage de la valeur ajoutée » (PPVA) pour les RAGB inférieures à 70k€ en janvier 2023
  • Des augmentations de RAGB comprises entre 500€ et 1200€ pour les bénéficiaires de la PPVA en janvier 2024
  • 120€ pour une « allocation forfaitaire de frais » pour tous en janvier 2023 

Pour bien illustrer les effets de cette proposition sur votre pouvoir d’achat, voici un petit tableau récapitulatif : 

tableaunao

Et ne comptez pas sur l’enveloppe d’augmentations individuelles pour rattraper ces écarts immenses. Avec 1,5% généreusement octroyés par la direction générale et le conseil d’administration, il n’y a pas de quoi boucher le dixième de tous les trous dans vos budgets. Ce n’est pas non plus en allant grappiller quelques centimes sur les tickets restaurants ou l’indemnité kilométrique que ces derniers seront non plus renfloués. La CGT a vivement dénoncé le tour de passe-passe que constituait le report des augmentations en 2024 faisant de 2023 une nouvelle année blanche en matière d’augmentation collective, et plus encore le montant insignifiant des sommes proposées par rapport à vos attentes légitimes. Qui plus est, les mesurettes annoncées excluent encore 25% des salariés, dont 40% des services centraux

La direction est donc encore très très loin du compte. A croire que les partants veulent laisser un climat social extrêmement dégradé à Slawomir Krupa pour sa prise de fonction en 2023. Nous espérons qu’il saura redresser la barre en matière de gestion des ressources humaines du groupe SG. Le chantier est immense, et il commence par les rémunérations. Maintenant. 

 

salwo2022

Informations supplémentaires

  • onesignal: 0
Lu 3903 fois Dernière modification le mercredi, 02 novembre 2022 09:15
Connectez-vous pour commenter