vendredi, 21 décembre 2018 11:50

La mobilisation du 14 Décembre en image ... et en chiffres !

Écrit par
Évaluer cet élément
(3 Votes)

La mobilisation du 14 Décembre en image ... et en chiffres !

Merci à tous ceux qui ont soutenu cette journée de mobilisation et qui à tous ceux qui ont signé notre pétition (près de 6000 signataires !)

Vous trouverez ci dessous quelques souvenirs sympathiques des rassemblements organisés ici ou là. Vous trouverez aussi les photos de quelques plateaux désertés.
Vous pourrez aussi voir ci dessous qu'après avoir refusé un travail intersyndical face aux mauvais que préparait la direction, le SNB (le seul syndicat qui n'appelait pas à la mobilisation) faisait courir - le jour même des débrayages - des chiffres farfelus soit disant donnés par la direction.
Nous avons écrit à Caroline Guillaumin (DRH du Groupe) et Youssef Bouni (directeur des "relations sociales") pour que cesse ce type de collusion que paye cher les salariés.

En acceptant 1000 euros de supplément d'intéressement en échange d'une perte très significative (calculez vous même votre perte), c'est un marché de dupes qui aura des conséquences sur l'avenir. A peine signé cet accord, la direction s'est attaqué au régime de retraite des cadres Hors Classification. Et après ? A qui le tour ?

 

avenir13avenir3

IMG 2679 IMG 2680vIMG 1454

vIMG 2648avenir7

vIMG 2676

IMG 2681avenir6avenirrennesvIMG 2628vIMG 2656vIMG 2632

 

nantesIMG 9933 avenir2

IMG 2682IMG 2683IMG 2684

 

 

IMG 2685IMG 2686 

vendredi 14 décembre était un jour de mobilisation sociale. 
C’était aussi un jour de grande confusion. 

Beaucoup d’agences d’Ile de France et de Province étaient fermées préventivement pour éviter la campagne des Amis de la terre et des gilets jaunes. La direction donnait même leur journée à certains salariés. Nous avons recensé néanmoins quelques chiffres de grévistes (Dec de Grenoble 49%, Dunkerque 28%, Cergy 15%, etc).
Dans les CRC, la veille, les managers étaient appelés à inciter les conseillers à ne pas cesser le travail, en jouant sur la fibre de la conscience professionnelle, car «les agences avaient besoin de soutien». Malgré cela l’ensemble des Crc ont débrayé de 10h00 à midi en moyenne à plus de 50%.
Dans les psc, au delà de ceux qui ont fait la journée de grève, beaucoup de salariés avaient choisi une arrivée tardive ou un départ anticipé. Les Rh locales ne pouvaient toujours pas donner de taux de grévistes lundi soir. Mais par exemple : Cds de Rennes 94%, Lilles 54%, Bordeaux 40%, Toulouse 35%, Cergy 25 % ..
Enfin, dans les services centraux, la cellule de crise réunie par la direction une bonne partie de jeudi a finalement envoyé un mail à 17h00 à tous les salariés des centraux pour les inciter au télétravail - et en tout cas à ne surtout pas se rendre sur les lieux de travail habituels (RTT, etc). Le télétravail a même été interrompu une bonne partie de cette journée.

Mettons que tout ceci fasse partie du jeu, face à la mobilisation des salariés.
Près de 6.000 salariés, tous secteurs confondus ont déjà signé notre pétition contre les mesures attaquant les avantages sociaux et pour exiger du respect en terme salarial et d’emploi.

La propagande "anti mobilisation" (le jour même) :

traux de grevistesnb2 taux directionCGT696 carton rouge

Les chiffres remontés par les directions locales auprès des équipes de l'intersyndicale :

cgt chiffres greve decembre 2018

 

Lu 10404 fois Dernière modification le vendredi, 21 décembre 2018 12:09
Plus dans cette catégorie : « Grève : mode d'emploi - 11 Décembre 2018
Connectez-vous pour commenter