mardi, 18 octobre 2022 09:26

Négociations salariales : la Total ? 17 Octobre 2022 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(39 Votes)

Vaudeville en 3 actes - 17 Octobre 2022


Lors de négociation salariale du 17 Octobre, la direction a remis aux syndicats le texte suivant 
(rappel : il faut être connecté au site avant de cliquer sur le lien pour avoir accès au document PDF)
 

La « Total » : nouvelle représentation

S’il y a des amateurs de vaudeville parmi vous, nous leur conseillons la pièce que nous ont jouée la direction et la coalition syndicale des « raisonnables » hier après-midi. Trois heures de représentation ponctuées de longues tirades, de déclarations enflammées, de portes qui s’ouvrent, se referment, d’amants dans le placard et même de polichinelle dans le tiroir. Trois heures avec une conclusion prévisible : beaucoup de bruit pour rien, ou si peu. Et en guise de polichinelle, une proposition « finale » de la direction encore très loin du compte. Jugez-en par vous-même, la « version dite définitive » de la direction se résume à :

  • 2 à 3 % d’augmentation pérenne à partir de juillet 2023
  • un plancher pour cette augmentation de 900€ (et un plafond de 1600 euros ) qui ne s’appliquera donc pleinement qu’en 2024, soit 17 millions d’euros d’économisés par la direction ;
  • 1700€ de « prime de partage de la valeur ajoutée » (PPVA) pour les RAGB inférieures à 80k€ en janvier 2023 ;
  • 120€ pour une « allocation forfaitaire de frais » pour tous en janvier 2023 ;
  • Augmentation des indemnités kilométriques de 10%

Pour bien illustrer les effets de cette proposition sur votre pouvoir d’achat, voici un petit tableau récapitulatif : 
tableaunaovdef2

Par un jeu de cumul des différentes enveloppes (égalité homme/femme, enveloppe des augmentations individuelles, indemnités kilométriques, etc), la direction affiche une proposition aux alentours de 137 millions d’euros, ce qui d’après elle représenterait pour 2023 une mesure de 6% de la masse salariale (SG et CDN).

Cette méthode en trompe-l’œil est, comme nous l’indiquions dans nos Infos du 6 octobre, désormais bien rodée. Et chaque année, le calcul s’enrichit d’un élément qui n’a rien à voir avec le sujet de la NAO afin d’en faire gonfler le volume apparent. Dans le meilleur des cas, l’augmentation pérenne n’aura été que de 3% alors même que l’inflation aura continué de galoper, les dividendes d’augmenter et les montants versés au DG d’explorer de nouveaux sommets. L’enveloppe pour les augmentations individuelles reste elle aussi désespérément maigre (2%).

La direction a annoncé que la version était définitive et qu’elle attendait la position des différents syndicats pour vendredi soir. Bien sûr, elle met en avant que faute de signataires, la direction n’appliquerait que les mesures suivantes : PPVA à 1200€ - augmentation initialement prévue,  au 1er juillet 2023 - enveloppe augmentation individuelle 1,5% - pas de prime forfaitaire, ni d’augmentation des indemnités kilométriques)

Soit 105 millions pour une mesure unilatérale, et non plus 80 millions lors de la 1ère proposition. Rappelons une fois de plus que, rien que pour le 1er semestre 2022, l’entreprise a dégagé un résultat net part du groupe sous-jacent de 3,1 milliards d’euros (+16,3% par rapport au premier semestre 2021) et qu’elle a commencé son programme de rachat d’actions pour un montant de 915 millions d’euros. Et il y en a 9 fois moins sur la table pour les salariés !?!?

Comme d’habitude la CGT vous consulte :
Sur la signature de la proposition de la direction,
et sur notre
contreproposition: augmentation de 7% (payée en janvier 2023) et Prime de Partage de la Valeur de 2000€.

(participez ici  ou en cliquant sur le dessin)

 
dzilnao2023
Lu 5649 fois Dernière modification le samedi, 29 octobre 2022 11:30
Connectez-vous pour commenter