jeudi, 22 février 2024 16:25

CSE 19 et 20 février 2024 - Contexte

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Contexte CSE - 23 février 2024


Intervenants de la Direction : 

Pour la SU GBSU       
Christophe LATTUADA (GBSU/DIR) et Jérôme GOUAT (GBSU/HUM)

Pour la BU GLBA       
Ilya POLIAKOV (GLBA/DIR) et Valérie DENZER-DESTOUCHES (GLBA/HUM)

Pour la SU DFIN         
Clara LEVY-BAROUCH (DFIN/DIR) et Cyril PERIN (DFIN/HUM)

Pour la SU HRCO       
Olivier LO MONACO (HRCO/SEG) et Corinne BERNAZZANI (HRCO/HUM)

Pour la SU RESG       
Bruno DELAS (RESG/DIR) et Stéphanie CRISANTI (RESG/HUM)  

Pour les BU AFMO et EURO  
Victor BOULLE (MIBS/DIR), Marie Albane POTTIER (AFMO/HUM) et Mme Carine HAUTOT (EURO/HUM)

Pour la BU SGRF       
Aurore GASPAR (SGRF/DIR) et Valérie JACQUES-AUBA (SGRF/HUM)

 

I – Contexte

Après plusieurs semaines de « rumeurs » dans différentes presses économiques – que la Direction ne souhaitait pas commenter malgré l’insistance des élus CGT lors de diverses instances – c’est avec stupeur et colère que nous avons découvert lundi 5 février à 08h00 un dossier de réorganisation de 700 pages concernant 8 BU/SU ayant un impact social conséquent avec la suppression de 946 postes dans les Services Centraux Parisiens (-288 RESG, -185 GBSU, -182 SGRF, -84 GLBA, -77 DFIN, -73 AFMO-EURO, -57 HRCO)… Un triste record pour la toute nouvelle équipe de Direction constituée par Slawomir Krupa en termes de nombre de suppressions et de délai de réalisation (le dossier parle d’une mise en œuvre au 2ème trimestre 2024). Que les choses soient dites : jamais les Services Centraux Parisiens n’avaient connu de projet aussi important…à gérer sur un calendrier aussi resserré… (4 mois) !

La Direction justifie ce Plan par le fait que notre Groupe, bien qu’ayant une bonne capacité à générer des revenus, voit sa valeur brute affectée par des coûts trop élevés, notamment liés au poids des fonctions Support. C’est dit. “On va faire mieux avec moins” avait prévenu Slawomir Krupa quelques heures avant le dépôt du dossier aux élus du CSE des Services Centraux Parisiens. Lors des présentations aux élus, Christophe Lattuada (ex-Stratège de GBIS et actuel COO de GBIS) a déclaré : “il n’y a pas une bonne réorganisation ou une mauvaise, il y a celle que le contexte nous impose”. Tout l’objet de la consultation du CSE sur la myriade de réorganisations est précisément de vérifier ce point : pouvoir vérifier que ce qui est proposé est justifié, contraint ou, au contraire, un projet à abandonner ou à revoir.  

II – Premières rencontres avec les salariés organisées par la CGT
Bien conscients du traumatisme ou du moins des inquiétudes légitimes des salariés concernés dans les 8 BU - SU visées par ce Plan d’ampleur, vos élus CGT se sont mobilisés et mis en ordre de marche pour organiser dès le mercredi 7 février une première série de rencontres dont l’objectif était multiple :

Ø  Vous présenter le process et les grands jalons à venir qui encadreront cette consultation qui va durer plusieurs mois : présentation en CSEE (objet du présent compte-rendu), expertise économique et sociale, négociation par les OS des modalités pratiques de la mise en œuvre du Plan, commissions de suivi et de recours…

Ø  Vous présenter une lecture analytique du dossier par BU - SU : motivations de chaque Direction, nombre et type de postes supprimés, entités concernées…
Cette synthèse complète CGT est disponible ici

Ø  Les négociateurs CGT Philippe Fournil (Délégué Syndical National), Olivier Dransart (Représentant syndical  dans les IRP) et Emeric Uhring (candidat Cadre à l’élection des représentants du personnel au Conseil d’Administration) ont pu vous expliquer les enjeux des négociations à venir sur les modalités pratiques d’application de plan et ont pu répondre à vos questions en direct.

Ø  Récolter vos remarques/problématiques/réserves/inquiétudes sur ce Plan afin de porter votre voix auprès des différentes Directions.

Ainsi, ce sont près de 1000 salariés qui se sont connectés aux différentes réunions tenues :

  • le 7 février pour DFIN et GBSU
  • le 8 février pour AFMO-EURO et RESG
  • le 9 février pour HRCO et GLBA
  • le 12 février pour SGRF

III – La première consultation en CSEE exceptionnel des 19 et 20 février
Cette première rencontre des élus CGT avec les différents promoteurs de cette réorganisation a été l’occasion pour nous d’exprimer à quel point le rythme que tente d’imposer la Direction dans cette réorganisation (946 suppressions de postes sur 8 BU - SU) est déraisonnable et irrespectueux tant vis-à vis des Organisations Syndicales que des salariés concernés. Vous trouverez ci-dessous la déclaration complète de la CGT, faite en début de séance.

Les différentes directions ont ensuite déroulé leurs présentations pour chacune des BU - SU et le débat s’est ouvert.

 

Informations supplémentaires

  • onesignal: 0
Lu 319 fois Dernière modification le vendredi, 23 février 2024 23:26
Connectez-vous pour commenter