mardi, 29 juin 2021 14:32

Harcèlement: toutes les mesures ne sont pas prises - CSE 24 juin 2021

Écrit par
Évaluer cet élément
(13 Votes)

Lors Comité Société et Economique du 24 juin 2021, nous avons eu l’occasion de rappeler à la direction:

"On a un point demain, mais vu que vous nous demandez des suggestions pour traiter le problème du masque, il existe des masques 3D qu'on glisse en dessous du masque et qui permettent de respirer beaucoup facilement quand vous devez le porter toute la journée.

Dans le tchat, je mets un lien vers un site dont je ne ferai pas la pub. Mais pour l'avoir testé et pour l'avoir acheté à titre personnel, cela fonctionne plutôt bien.

Sur le rapport concernant la formation, on a dit qu'il fallait que les salariés se dégagent du temps pour faire les formations réglementaires. Je rappelle que l'organisation du travail relève de la responsabilité de la Direction via le manager n+1, +2, +3, +4, +18 si vous voulez. Tout cela relève bien de la Direction. On ne peut pas couper les effectifs partout, mettre de plus en plus de formations et donner de plus en plus de travail. Je rappelle qu'on a un problème de charge de travail chez nous.

C'est à vous de dégager du temps pour les salariés.

Ensuite, nous remarquons que le harcèlement a été mis, par la Direction, de manière unilatérale en point divers (1), puisque l'ordre du jour n'est pas établi conjointement, mais par la Direction exclusivement en concertation, ce qui n'est ni le respect de la loi, ni le respect du règlement intérieur.

Il est à noter que le sujet du harcèlement fait l'objet d'un point spécifique depuis de nombreux trimestres dans le CHSCT des tours Alicante, Chassagne, Basalte et Espace 21, suite à des cas avérés au sein de la banque, même par la Direction.

Sur le CHSCT (3), il est à rappeler qu'il y a eu de nombreuses suggestions, de nombreuses préconisations. Cela a été fait également en délégation du personnel, en Commission des réclamations sociales (4), mais sans réponse, avec des réponses partielles ou farfelues.

Il faut aussi rappeler qu'au sein de la formation sur le sujet des comportements inappropriés, - puisque vous appelez le harcèlement « comportements inappropriés » au sein de Société Générale - nous avons une image sexiste. Faut-il dès lors s'étonner d'avoir un : « tu pourras t'acheter un sac à main » ou d'autres propos similaires, y compris par des directeurs de la banque ?

Dans ce CSE (5), nous avons également déjà posé la question, à savoir : quelles sont les mesures prises en cas de cas signalés ? Sauf erreur de ma part, c'est sans réponse à ce jour.

Le fait de ne pas prendre les mesures post-mortem, d'avoir une formation avec une image sexiste, donc à l'inverse du but recherché, d'avoir de nombreuses demandes non traitées permet de dire qu'à ce jour, toutes les mesures sur le sujet du harcèlement, dont l'employeur a connaissance, ne sont pas prises.

Voilà pour mon intervention."

 

A noter qu'ultérieurement la Direction tiendra à répondre sur l'établissement de l'ordre du jour:

"Je voulais revenir sur le rapport de la CSSCT Pôle Ouest 1, au sujet des échanges sur l'ordre du jour.

Je voulais répondre à des propos qui laissaient sous-entendre que nous n'étions pas conformes à la loi. Je vous invite à vous rapprocher du Code du Travail et de l'accord relatif au CSE de 2018 qui ne font absolument pas mention d'une obligation de signature. Ce n'est pas prévu par la loi. Société Générale est donc conforme à la loi sur ce point, puisque l'ordre du jour a été établi conjointement avec la Secrétaire."

Mais rien sur le harcèlement par exemple.

 

 

(1) Lors de la SSCT Pôle Ouest 1 du 6 mai 20212

(3) CHSCT des Tours Alicante-Chassagne-Basalte (et Espace 21) entre 2016 et 2019 notamment ; à chaque réunion trimestrielle

(4) Par exemple :

(5) CSE du 2 mars 2021, page 19 et suivantes et ce n’est qu’un exemple

Informations supplémentaires

  • onesignal: 0
Lu 509 fois Dernière modification le jeudi, 19 août 2021 11:07
Connectez-vous pour commenter