jeudi, 14 avril 2022 11:04

Les infos du 14 Avril 2022 : Dialogue social de sourds - La retraite de Russie - Séniors - Aux urnes ! Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(7 Votes)

Le scroll hebdo est disponible ici :  en cours      

DIALOGUE «SOCIAL» DE SOURDS
Alors qu’au niveau national les enjeux de la présidentielle sont connus de tous (retraite, pouvoir d’achat, etc.), la direction de la SG poursuit la «négociation» avec les syndicats pour les faire entrer dans le cadre d’une régionalisation de la représentation du personnel de BDDF. «Maintenant, les directeurs régionaux auront les mains dans le cambouis … ce qu’ils n’ont pas encore» aura-t-elle tenté de nous expliquer. Au-delà de la fusion de 9 périmètres SG et CdN (et donc de la suppression des doublons de représentants du personnel), la direction espère faire avaler aux syndicats une régionalisation des instances, passant ainsi à la SG de 90 CSE à 11, en divisant par 3 le nombre d'élus dans les CSE. Autrement dit, la coupe sera sévère pour les gens qui sont censés pouvoir vous défendre, vous aider, vous répondre et surtout représenter vos intérêts localement et nationalement. Pour la CGT, que les salariés puissent choisir des élus qu’ils connaissent et qui les connaissent constitue à la fois un gage de sérieux et de proximité. De réunion en réunion, la direction campe sur ses positions et espère bien obtenir des signatures sans trop revoir sa copie. Ce serait une victoire à la Pyrrhus qui, ainsi que nous l’avons martelé à Frédéric Oudéa, «tuerait le dialogue social». Ce n’est en effet pas parce que l’on supprime les messagers que les problèmes disparaissent. Il suffit de voir la dérive dans les autres entreprises qui ont fait ce choix. Nous avons de plus souligné que «Ce serait une erreur stratégique et politique …qui pèserait sur le déroulement opérationnel du projet de fusion». Le dialogue de sourds va-t-il finir une nouvelle fois en marché de dupes ? … Et le projet en Bérézina ?

LA RETRAITE DE RUSSIE
Face à la guerre menée par les autorités russes contre le peuple ukrainien, le Groupe aurait finalement réagit rapidement. Un désengagement total a été trouvé en 1 mois. A contrecœur, la solution la moins pire dans un contexte aussi compliqué a été trouvée, tout en préservant les intérêts des 12.000 salariés de Rosbank. Il reste que la facture sera de 3 milliards et pèsera sur le Groupe. Il serait raisonnable de revenir sur les 2,6 milliards en dividendes ou rachats d’actions que la direction s’apprête à verser alors que les projets en cours (notamment la fusion SG CDN, mais pas que…) nécessiteraient davantage d’investissements. Et surtout que la direction ne vienne pas se servir de l’argument Rosbank pour encore saboter la NAO en fin d’année !

SENIORS
L’arlésienne, c’est bien ce que semble devenir l’engagement de la direction sur le taux de révision des seniors (engagement pourtant renouvelé par sa signature le 13 Mars 2022). Nous en avons donc exigé un suivi réel ainsi que du budget qui lui est affecté et qui est réellement engagé. Sinon, on resterait dans de la com pure, donnant raison au passage à l’adage, devenu célèbre, «les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». Mais dans ce cas, il n’y a pas besoin d’accord d’entreprise.

AUX URNES, LES ACTIONNAIRES !
Les consignes de vote de la CGT pour l’AG des actionnaires du 17 mai ont été publiées sur notre site internet. Vous êtes les premiers actionnaires de la SG et vous pouvez peser jusqu’à 20% des voix ! C’est le moment de faire entendre notamment ce que vous pensez de la politique salariale du Groupe, bien plus généreuse pour ses dirigeants que pour ses troupes. Alors à vos bulletins ! 

 Le fichier PDF Moon   Le fichier PDF Tif   
(Rappel : vous devez vous connecter au site avant de cliquer sur le lien pour avoir accès au fichier PDF)

dzilchampions 

moonnapoleon

tifpecresse

 

 

Lu 1985 fois Dernière modification le jeudi, 14 avril 2022 11:57
Philippe FOURNIL

 Délégué national de la CGT SG

https://www.flickr.com/photos/pf92400
Connectez-vous pour commenter