Les infos du 18 Décembre 2015 : Alerte Evaluations - Esprit d'équipe au CRCm - Le pactol

Évaluer cet élément
(62 Votes)

MAUVAISE FOI

2015 aura connu quelques très longues réunions sur les évaluations entre la direction et les syndicats. Cela aura abouti à 2 ou 3 modifications de l’instruction (nombre d’objectifs, procédure de recours,…) mais cela n’aura pas évité quelques dérapages lors des  clôtures du processus d’évaluations, ce que la commission de suivi pourrait corriger. Par contre, il en va autrement des consignes données pour qu’il y ait peu de salariés au-dessus des attentes (même ceux qui ont explosé leurs objectifs atteignent péniblement une tenue de poste correcte…). Conséquence logique lorsque l’on veut restreindre au maximum les augmentations individuelles et appliquer l’hyper-sélectivité exigée par la Direction Générale. Mais la perle de la mauvaise foi vient surtout du fait que la DRH nous avait présenté la nécessité d’un «feedback régulier entre le salarié et son manager» pour éviter que l’exercice d’évaluation ne tourne au règlement de compte en fin d’année. Des consignes ont contribué à mettre en place un 360°, avant d’être retirées officiellement début novembre. Si parfois l’exercice ne pose pas de problème a priori, le 360° a lui été banni du processus et n’est pas conforme à l’instruction 13.672. Nous avons donc exigé l’arrêt des « feedback à la sauce 360° » et la convocation d’une commission de suivi Evaluation début janvier. En attendant, nous attirons fortement votre attention sur les risques de laisser traîner des scories négatives dans les Evals. Les conséquences n’en sont pas que financières au travers de la part variable, elles peuvent l’être aussi sur votre contrat de travail. Dans le doute, prenez contact avec nous. Un simple conseil peut permettre d’éviter de graves complications. 

L’ESPRIT D’ÉQUIPE

C’est une belle réussite. La grève décidée par les salariés de nos 4 CRCm (centre d’appels) et organisée avec leurs représentants CGT aura été suivie par plus de 200 salariés (50% des présents). 75 à Marseille, 60 à Nanterre et Lyon, 12 à Lille. Il faut dire qu’à Lille, la pression de la direction a été conjuguée aux efforts des représentants de la CFDT pour casser la grève. Quoi qu’il en soit, le message est clair et le taux historiquement élevé de grévistes est le signal incontestable d’un malaise profond que la direction ferait bien de ne pas ignorer. Pendant près de 2 heures, les flux d’appels ont été coupés et plus de 600 clients sont restés en attente d’interlocuteur. L’effet déclencheur aura été l’annonce de l’allongement de la durée de ces postes difficiles, dans un contexte où l’absence de mesure salariale touche de plein fouet nos jeunes collègues aux salaires les plus bas. Nous avons demandé que, très rapidement, une réunion permette d’apporter des réponses concrètes à nos collègues inquiets de leur avenir et exaspérés par les règles du jeu qui changent en cours de partie.

PLAN D’ACTION EUROPEEN

Dans la foulée de sa présentation aux organisations syndicales et au CCE, Hélène Crinquant est venue commenter le baromètre employeur au Comité de Groupe Européen. Pas de surprise, les documents sont identiques et les commentaires également. Edouard-Malo Henry, le DRH du Groupe, a ajouté l’analyse de la direction : «on est satisfaits que les résultats s’améliorent, mais pas question d’être satisfaits de tout et de penser que tout est rose et parfait !». Les résultats doivent être présentés dans chaque entité et des plans d’action vont suivre en 2016. La CGT lui a alors proposé un plan d’action comprenant, par exemple, une discussion avec le Conseil d’Administration et la Direction Générale au sujet du rétablissement d’un plan mondial annuel. L’annonce  faite il y a 2 ans d’une augmentation de capital ouverte seulement tous les 3 ans aux salariés a été mal perçue par le personnel. Pour la CGT, revenir au plan mondial annuel serait une réponse forte au besoin de reconnaissance du travail de chacun et renforcerait le sentiment d’appartenance au Groupe. Bref, ce ne serait qu’une reconnaissance de la contribution de chacun aux bons résultats du Groupe SG, en France et en Europe.

La version tract est ici

CGT575-NOEL-2015

 

Lu 7374 fois Dernière modification le vendredi, 18 décembre 2015 18:53
Connectez-vous pour commenter