vendredi, 26 mai 2023 11:38

Vos commentaires sur l'intégration du CDN

Écrit par
Évaluer cet élément
(62 Votes)


Sondage sur la situation des salariés CDN post intégration - Vos retours

 
Merci pour votre participation!

Le lien vers le sondage



Commentaires (lorsqu'il y en a)
A part le nouveau responsable, aucun suivi du transfert; reunions teams , beaucoup trop tot et personne dédiée a faire connaitre au moment du changement
Psychologiquement éprouvant Peu de retour sur l'investissement (tant sur le plan de la rémunération que sur le plan des propositions de poste à la fin du projet) Manque d'investissement de la part de nos homologues SG qui ont découvert le sujet sur le tard Quid de l'après pour nos clients ? les interlocuteurs CDN ne sont plus forcement là et les questions des clients affluent alors que les équipes SG n'ont pas été beaucoup impliquées dans le projet
Aucun accompagnement RH : je suis actuellement dans un poste pérenne qui prend en compte mon dernier poste mais uniquement parce que je l'ai trouvé moi-même. Mon poste cible ne correspondait absolument pas à mes compétences, appétences ni expériences. On perd des collaborateurs de qualité à cause de cette fusion : mauvaise orientation au départ + aucun soutien RH = démission. Difficile de s'intégrer dans certaines équipes où les managers ne font pas l'effort de redistribuer les sujets, ce qui ne laissent que les miettes aux anciens collaborateurs CDN. Mentalité totalement différente : plus de poids hiérarchique, de contrôle et moins d'autonomie : difficile de s'épanouir dans cet environnement.
il s'agit clairement d'une absorption du Crédit du Nord, les valeurs du CDN ne sont pas reprises dans le nouveau modèle.
J'ai le sentiment d'avoir fait un bon en arrière. Mes compétences, mon expertise et mes souhaits n'ont pas été pris en compte, on m'a affecté à un poste qui était vacant depuis plusieurs mois, pour arranger la direction, et cela sans me laisser le choix. Les outils SG n'ont aucune logique et nous n'avons eu aucune formation en amont. Difficile de trouvé la motivation chaque matin, on a l'impression de se rendre à l'usine. J'ai clairement l'impression de passer d'un voilier agile et performant à un énorme paquebot, trop lent à modifier son cap ! Contrairement aux pratiques du CDN, ici les taches sont cloisonnées et la montée en compétence est très limitée, tout doit être visé et contrôlé par la hiérarchie ce qui impact grandement les délais pour le client. Je suis peu optimiste pour l'avenir car nous sommes passés de la satisfaction client à la satisfaction des actionnaires...différence fondamentale dans la façon d'exercer note métier.
Projet de réduction des coûts : économie, économie sont les maitres-mots. Avec une volonté de pousser vers les départs naturels pour atteindre les objectifs de suppression de poste Des ressources plutôt que des personnes, aucune gestion de l'humain. Manque de transparence ! Beaucoup de consignes officieuses ! Aucun accompagnement RH, opérationnel, .... Tenir les personnes sur le projet de migration au moins jusqu'à la fin de Yoga pour éviter de mettre en risque celle-ci
On nous avait promis un mariage selon la règle du meilleur des 2 mondes. Dans les faits, on assiste au mariage selon le moins cher des deux mondes. Je fais partie des derniers collab ex-cdn à avoir quitté les immeubles haussmanniens car j'ai porté le projet YOGA jusqu'au bout en plus de mon activité de RUN. Aucun remerciement de la part de mon nouveau manager + aucune rétribution financière prévue pour la surcharge de travail alors que la Direction se félicite de la réussite de la fusion. Que vont-ils faire de nous après le T2 - 2024 quand le plan social touchera à sa fin ? un nouveau plan social pour faire partir les derniers collab ex-cdn qui s'accrochent encore aux branches ?
c'est une grosse inconnue. A mon sens il ne s'agit pas d'une fusion. ceci étant écrit, quel sera notre avenir dans cette nouvelle ets car je n'ai pas l'impression que l'on soit aussi autonome et polyvalent qu'au CDN.
problèmes informatiques quotidiens lors de la fusion pendant plus d'une semaine. Les services informatiques ne répondaient pas au téléphone. Ils étaient complétement débordés.
Il s'agit d'une absorption et non d'une fusion. Seule une volonté managériale attentive aux salariés CDN permet la réussite de leur intégration en fonction de leur compétences et de leurs souhaits, en matière d'évolution professionnelle mais aussi de site géographique : hélas ce n'est pas le cas dans toutes les directions. On constate que des talents internes sont entrain de végéter et de se démotiver alors qu'en même temps la SG fait appel à des prestations externes.
Les collaborateurs ex-CDN sont seuls face à un changement radical du quotidien : manque de formations sur les nouveaux outils, de messages explicatifs, de dialogue RH... Accueil pas toujours bienveillant suivant les directions, salarié à l'initiative et seul acteur de sa mobilité.
sur le poste que j'occupe actuellement, une externalisation s'effectue au fil de l'eau et pour conclure, je pense à une externalisation complète de l'activité à terme 2025 et extinction de l'activité en France.
Dans le cadre de cette fusion nous avons été automatiquement envoyé sur des postes ne prenant pas en compte notre ancienneté ni nos compétences. Notre avis ne nous a pas été demandé et pourtant nous avons été largement rétrogradé. Aussi il n'y a eu aucun accompagnement humain.
Nous n'avons pas de visibilité claire sur l'échéance du projet Vision 2025. La stratégie semble beaucoup dépendre du budget et les éléments sur le sujet sont très flous voire inexistant
Les équipes CDN prenaient des initiatives, là où à la SG, à tous les étages, on a peur de la décision (peut-être un effet du scandale Kerviel d'après une collègue qui a fait toute sa carrière à la SG). Comment cette entreprise peut-elle avancer si tout le monde est figé? M. KRUPA (on aime ou on n'aime pas) va avoir bien du mal à mettre en oeuvre simplicité et actions dans cette banque ! Nos collègues qui s'en vont ont sans doute bien raison.
Les modalités pour obtenir une RCC sont trop restrictives, voire inégales et ne permettent pas à ceux qui désirent entreprendre une reconversion professionnelle d'en bénéficier, surtout lorsqu'ils estiment que l'entreprise ne correspond plus à leurs valeurs. J'ai le sentiment qu'on nous a caché des choses sur ce contexte, voire arrangé les conditions en fonction des besoins du service. Je crois qu'il y a un vrai manque de transparence sur ce point (ex : aucune clarté entre le nombre de postes à supprimer initial et le nombre de poste à supprimer en définitive. Nous n'avons jamais obtenu de chiffres clairs, voire discordants entre ce qu'annoncent les RH et la hiérarchie). Aucune écoute n'a été portée aux salariés, sur leurs désirs réels entre rejoindre l’ entreprise ou la quitter. Reste une solution ? Démissionner ? Une volonté inavouée de la direction ?
Je souhaiterai que le sujet des rémunérations ex-CDN vs SG soit mis au jour afin de les harmoniser. Sujet qui a été écarté du projet de fusion par les RH.
Pour résumer : assez catastrophique dans le sens ou je n'ai pas été entendu et je ne pense pas être seule loin de là dans cette situation assez globale. Et un fort sentiment d'impuissance face à des décisions imposées d'ou une énorme déception.
Dans mon cas, mon poste n'a pas été supprimé donc ma hiérarchie n'a pas estimé utile de me recevoir pour me donner précisément les contours de mes missions (inconnues jusqu'à très peu de temps) alors que le nouveau poste, toujours dans le même domaine de compétences, n'est pas comparable en terme de responsabilités (moindres). Donc, j'ai reçu par courrier le libellé de mon nouveau poste qui n'a pas manqué de me surprendre. Par ailleurs, mon ancienneté dans le métier de plus de 5 ans n'étant pas reprise, je suis complètement démunie si je souhaite éventuellement changer car je ne suis pas prioritaire (au regard d'autres collaborateurs dont le poste est supprimé). Je n'ai pas d'info, et ne sais pas si je suis légitime pour un RDV exploratoire avec la DRH voir si un autre poste me conviendrait mieux, passé la période transitoire de 2023 (où mon expertise est attendue).
D'un niveau macro, c'est un beau projet. Au niveau communication, c'est une belle manipulation... Au niveau conduite du changement pour les salariés "pseudo"-intégrés, c'est un manquement.
Aucune préparation en amont pour l'utilisation de l'outil, la connaissance des process... Compagnons trop rares et sur des laps de temps trop court! Aucune prise en compte de la relation lclient avce le cote qualitatif qui etait celui du CDN
L'absorbation du Groupe CDN par la SG (pour être clair et afin d'arrêter de faire croire aux médias qu'il s'agit d'une fusion) est d'une hypocrisie totale. Les salariés sont mal menés et estampillés selon des critères douteux (SRI, SDC ou NDC). Les changements varient tout le temps laissant peu de latitude aux collaborateurs pour se projeter et/ou se construire un avenir. Le statut SRI est je pense le pire de tous. Vous êtes hors poste mais vous n'avez le droit à rien. Bel avenir quand vous êtes plus ou moins proche de la retraite et quel corner pour des départements qui souhaiteraient recruter des spécialistes et à qui on demande de faire avec cette catégorie assignée. Ou est l'intelligence de le mise en place de ce projet et ou se situe l'efficacité d'un plan d'avenir dans cette restructuration ?
D'un mariage annoncé comme un formidable projet industriel nous vivons une absorption digestion des plus violentes. Avions nous été naïfs à l'annonce de cette opération? Certainement pas mais cela ne console en rien.
Vision 2025 est tout simplement un plan social déguisé en poussant certaines personnes vers la sortie par une démission ou bien en les déclassant et en les dévalorisant, il aurait été préférable que la direction soit moins hypocrite en mettant place un plan social (les personnes peuvent avoir des projets) les salariés ne sont pas des idiots même si nous ne sommes pas au conseil d'administration Suppression de poste avec offshoring en Inde vous appelez cela comment ?
Obtenir de l'information, être accompagné... J'ai appris que par mail que j'étais SDC en mai 2022 puis en décembre 2022, nouveau mail qui nous informe que nous ne sommes plus SDC mais "non concerné par la suppression d'emploi" alors que j'avais demandé un plan de départ!! Du coup, changement de cap obligatoire puisque les conditions financières de départ n'étaient plus les mêmes avec en plus, le sentiment d'être pestiféré parce que l'on a souhaité un départ! On joue avec les gens et la RH ne nous accompagne pas pour comprendre ce qui se passe et quelles sont nos options. Aujourd'hui, j'ai un nouveau poste (que j'ai moi même demandé) mais je suis écoeuré de la manière de faire.
Projet pas vraiment souhaité par le CDN mais dans lequel nous devons essayer de nous inscrire
Merci pour vos informations (les seules que nous avons) et votre accompagnement !
Heureusement que la cgt était la pour nous informer et nous conseiller ! Merci pour le suivi et le sérieux du travail accompli !

Lu 2574 fois Dernière modification le lundi, 12 juin 2023 12:47
Connectez-vous pour commenter